Les objectifs

• Atteindre 100 % d’énergies renouvelables pour l’électricité et les transports d’ici à 2030 au plus tard, décarboniser complètement d’ici à 2050 au plus tard

• Créer 10 millions d’emplois, développer des d’infrastructures durables, renforcer le soutien aux territoires vulnérables

• Évaluer, identifier et réduire la précarité énergétique et les inégalités environnementales

• Assurer une transition juste et équitable pour les travailleurs actuellement employés par l’industrie des combustibles fossiles

• Positionner l’Union européenne en leader industriel écologique via une planification industrielle européenne, la création d’une filière biodiversité et d’un “plan Lowtech”

• Appuyer les efforts internationaux visant à réduire les émissions de carbone en versant 200 milliards de dollars au Fonds vert pour le climat

• Réduire non seulement nos émissions de GES produites sur le territoire mais aussi notre empreinte carbone, soit nos émissions importées

Les moyens

• Réviser les indicateurs économiques en introduisant des indicateurs sociaux et environnementaux dans la supervision des politiques publiques européennes

• Investir massivement dans la mobilité contre la pollution de l’air (développement massif de l’électrique, suppression de certaines lignes d’avion, développement du rail et du métro dans les villes) ; dans l’isolation thermique des logements (97% sont à rénover en Europe) ; dans un plan énergétique d’ampleur pour les renouvelables avec sortie du nucléaire ; dans la biodiversité, les infrastructures végétales, la chimie verte

• Protéger les citoyens et l’emploi : créer un observatoire des inégalités sanitaires et environnementales, reconnaître juridiquement la précarité énergétique, créer 10 millions d’emplois écologiques, développer une politique de formation tournée vers l’industrie écologique

• Réguler la finance en la mettant au service de l’économie réelle et de la transition écologique.