Réduire les impacts négatifs de l’activité sur l’environnement sans renoncer à faire croître le PIB, et avec lui l’emploi et la richesse : telle est la promesse entretenue par ceux qui croient en la possibilité d’un « découplage » entre croissance et consommation de ressources. Une promesse qui ne s’est jusqu’à présent réalisée nulle part. Un découplage massif peut-il néanmoins se réaliser sous certaines conditions ? Ou n’est-il qu’un mythe permettant d’éviter de se poser les vraies questions ? Et dans ce cas, sommes-nous condamnés à adopter des politiques de décroissance générale de l’activité ? Ou peut-on changer le contenu du PIB en favorisant des emplois et des activités à faible empreinte écologique ? Trois spécialistes nous aident à mieux comprendre les enjeux d’un débat crucial pour l’avenir de l’humanité. Ils montrent quelles ruptures sont nécessaires et leur impact possible sur nos modes de production et de consommation. Bref : sur notre bien-être individuel et collectif.