Interview publiée dans L’Humanité : https://www.humanite.fr/le-jeu-des-neo-liberaux-consiste-annihiler-la-conscience-de-classes-679959

Vendredi, 8 Novembre, 2019 Aurore Lalucq, députée européenne de Place Publique, était elle aussi sur le plateau de LCI lorsque Julie Graziani s’en est pris à cette mère de deux enfants qui ne s’en sort pas au Smic. Au-delà de la polémique, elle estime qu’il s’agit par ce type d’argumentaires de « masquer un rapport de classes » 

Vous avez vivement réagi aux propos de Julie Graziani qui s’indignait qu’une mère de famille au Smic, seule avec deux enfants et qui ne s’en sort pas, n’avait pas fait les bons choix dans la vie. Y voyez-vous la négation d’un certain déterminisme social ?

Aurore Lalucq : J’y vois effectivement une volonté de nier le déterminisme social mais aussi tout simplement la réalité sociale et le système économique agresseur d’aujourd’hui.

Peut-on sérieusement penser et dire que les individus sont maîtres de leur destin ? Que chacun peut choisir d’être à l’abri ne serait-ce que d’un coup dur ? Qu’une femme de ménage, un petit patron de PME, un fonctionnaire peuvent déterminer, s’ils le veulent, leur niveau de salaire et leur « parcours de vie » ?

Pas besoin d’avoir « fait les bonnes études » pour savoir que c’est absurde et faux. Tout le monde le sait, à part les quelques irréductibles ultra-libéraux. La question est donc de savoir ce qui se joue ici…