« Si la banque était le problème en 2008, aujourd’hui elle est la solution à la crise ». Voici le nouvel élément de langage utilisé pour justifier la multiplication des « quick fix », ces plans d’urgence qui visent… à déréglementer la banque et la finance.